Billet de blog

Nouvel emploi ? Quatre conseils pour des débuts excellents

Votre premier jour de travail dans votre nouvel emploi est derrière vous, mais comment survivre aux semaines suivantes ? Donnez-vous un coup de pouce grâce à ces conseils.

  • S.O.S. nouvel emploi : soyez futé(e)

Arrivez-vous dans une grande entreprise ? Difficile alors de retenir immédiatement les noms de tout le monde. Notez dès lors le plus de noms possible. Ou trichez : consultez le site web avant de vous mettre au travail. Vos collègues s’y trouvent souvent en photo sur la page « À propos de nous ».

  • S.O.S. nouvel emploi : ne changez pas tout directement

C’est tentant, en tant que nouveau/nouvelle venu(e), de vouloir apporter des améliorations. Vous avez hâte de pouvoir faire vos preuves, n’est-ce pas ? Retenez-vous toutefois au début. Découvrez d’abord le fonctionnement de votre nouveau travail. Vous apprendrez ainsi pourquoi les choses se font d’une certaine manière. Pensez-vous toujours qu’il y a matière à amélioration ? Faites alors une proposition. Évitez des phrases telles que : « Chez mon précédent employeur, nous faisions comme ça. »

  • S.O.S. nouvel emploi : prenez des initiatives

Vous préférez vous tenir sur la réserve lorsque vous rencontrez de nouvelles personnes ? Ou pensez-vous qu’il s’agit de l’attitude à adopter lorsque vous êtes nouveau/nouvelle ? N’hésitez pas à prendre les devants. Demandez à vos nouveaux collègues s’ils veulent aller prendre un café ou déjeuner. Vous ne devez pas attendre que quelqu’un prenne l’initiative. Bien sûr, tout dépend de la culture de l’entreprise dans laquelle vous vous trouvez. Gardez surtout à l’esprit que vous pouvez vous aussi entamer une conversation.

  • S.O.S. nouvel emploi : soyez réaliste

Vous avez évidemment envie de faire vos preuves dans votre nouveau job. Ne faites toutefois pas de fausses promesses. Garantir à votre patron que vous pouvez terminer ce gros projet la première semaine, c’est probablement mettre la barre un peu trop haut. Vous avez encore beaucoup à apprendre, ce qui prend du temps.

Si vous fixez ensemble une date limite, demandez d’abord quels sont les éléments principaux du projet et quel est leur ultime délai. Vous établirez ainsi un échéancier réaliste. Vous bouclez néanmoins votre projet plus rapidement ? Surprenez alors agréablement votre manager !